Info | Accueil | Projets | Lieux des projets | Soutien | Initiatives | Bienfaiteurs | Galerie | Contacts
 
INFO
Année 2013 | 2012
| 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004


SEPTEMBRE 2013
Lors des fêtes organisées le 4, 5 et 6 septembre en occasion des 20 ans d'activité humanitaire on a annoncé que la République de Madagascar, selon le décret no. 2012-807 du 10 septembre 2012 de son Président, a conféré à la FSM l'ordre au mérite pour les oeuvres entreprises dans les secteurs de la santé, de l'instruction, du social et de la protection de l'environnement sur l'ile de Nosy Be et sur la "Grande Terre".


De gauche C. Gasstsar, Mascia Cantoni , Présidente FSM, et l'adjoint au Maire de Stabio, M.me Bianchi

À ce propos, lors du dîner de solidarité du 6 septembre, qui se tient tous les ans au Restaurant Montalbano, chez Claudio Croci-Torti, à San Pietro di Stabio (TI), le député Constant Gasstsar, ancien Président de la Commission des Affaires Étrangères, a aussi annoncé que Mascia Cantoni, Présidente FSM, a été décorée du titre de Chevalier de la République de Madagascar.


De gauche Claudio Croci-Torti, C. Gasstsar, M. Cantoni, D. Baserga, directeur Banca Raiffeisen-Campagnadorna

"C'est une importante reconnaissance qui doit être étendue à tous ceux qui nous soutiennent - a tenu à souligner Mascia Cantoni lors des remerciements - qui nous honore et nous encourage à continuer dans les efforts entrepris jusqu'à maintenant  pour chercher d'améliorer les conditions de vie d'une population parmi les plus pauvres au monde."


MAI 2013
Le 21 mai, une délégation de la FSM s'est rendue à Mangirankirana, le village qui a été choisi en premier lors de la réunion de mardi, le 7 mai dernier (voir news précédente), pour entamer le programme relatif à l'année 2013 pour ce qui concerne la réhabilitation des 8 adductions d'eau et la sensibilisation pour leur entretien.

      
La population de Mangirankirana écoute les directives pour un entretien efficace de l'adduction d'eau

Devant les autorités du village, le comité de l'eau et une partie de la population, les responsables ont voulu avant tout souligner une nouvelle fois l'importance qu'il faut donner à l'entretien des diverses parties de l'installation afin qu'elle puissent fonctionner dans le temps en distribuant toujours de l'eau propre, une nécessité primaire pour la santé.
Pour cela faire, convention à la main, on a invité non seulement les membres du comité de l'eau, mais aussi et surtout les jeunes du village, à suivre et participer aux travaux de réhabilitation afin de se familiariser avec le fonctionnement des divers équipements, qui devront être entretenus selon un programme bien précis, qui sera expliqué tout au long des travaux et mis sur un calendrier d'échéances.

      
Les villageois de Mangirankirana lors de la présentation des travaux de réhabilitation de l'adduction d'eau

Avant la fin de cette semaine tout le matériel et les matériaux nécessaires seront transportés sur place, les travaux pourront donc commencer dès la semaine prochaine et dureront une quinzaine de jours.
Pendant cette période auront aussi lieu les cours de comptabilité, adressés principalement aux trésoriers, afin qu'ils puissent se familiariser avec la bonne tenue des cahiers comptables, une obligation incontournable pour maîtriser dans le temps la gestion des cotisations.



Mardi 7 mai a eu lieu dans les salles de la Mairie de la Commune de Nosy Be la réunion pour le démarrage des travaux de l’année 2013 pour la réhabilitation des structures et la sensibilisation des populations des 21 villages qui ont participé au programme «Eau potable pour tous», 2003-2011.
À la réunion, présidée par les responsables de la FSM, ont participé les 8 villages concernés pour l’année 2013, c’est-à –dire: le président et les représentants du comité de l’eau de Mangirankirana, Navetsy, Marokindro, Andrahibo, Sakatia, Andrekareka, Ambohibory et Ampasipohy. Aux travaux ont également participé le Chef du District, représentant de l’État Malagasy, et le premier Adjoint au Maire de la Commune.


De gauche: Collaborateur FSM M. Bezafy, Premier Adjoint au Maire M. Bikiny,
Chef du Disrict M. Malaza et Délégué National Malagasy de la FSM M. Gasstsar

À l’ordre du jour outre à la mise en place du programme, village par village, des interventions structurelles et de formation, il y eut la lecture, article par article, de la Convention signée par les représentants du village et ceux de la Commune, maintenant uniformisée pour tous les villages, avec un regard particulier pour ce qui concerne l’entretien, l’encaissement et la comptabilisation des cotisations.
Aux travaux, débutés à 10h30 et terminés à 13h30, était présent aussi le Délégué National Malagasy de la FSM, Monsieur Constant Gasstsar, qui a tenu à souligner qu’un bon entretien des structures n’est pas seulement un atout pour le maintien de la santé et de l’hygiène, mais aussi pour la préservation de la richesse environnementale de Madagascar et de reflet une source de revenu additionnel.


AVRIL 2013
Pendant le mois d’avril Monsieur Fiorenzo Melera, membre du CD FSM et délégué permanent à Madagascar, s’est entretenu quelques jours à Antananarivo avec le délégué national malagasy de la FSM, Monsieur Constant Gasstsar, en vue de tracer les grandes lignes de l’activité de la FSM à Madagascar, selon les statuts, pour les années à venir : en effet en 2013 s’achève la deuxième décennie d’activité de notre organisation, il est donc  temps d’imaginer les nouvelles activités de la prochaine décennie, étalées sur un territoire malgache plus élargi, c’est-à-dire en s’intéressant de plus près des besoins existants auprès de la population rurale installée sur la Grande Terre. Il est vrai que depuis quelques temps, une fois achevé en 2014 le programme «Eau potable pour tous» sur l’île de Nosy Be, nos responsables songent de traverser le bras de mer qui sépare l’île de la Grande Terre et d’aller dans la région d’Ambanja, appelés par les autorités de plusieurs villages désireux  de recevoir nos services.


Le Nonce Apostolique de l’Océan Indien lors de l’invitation dans sa Résidence  des autorités
politiques, civiles et religieuses, lors de la présentation du Pape Francesco, récemment élu

L’amélioration de la santé des populations grâce à la distribution d’eau propre signifie obligatoirement aussi une diminution significative des maladies qui affectent les enfants, en beaucoup de cas  mortelles. De là le besoin de développer l’alphabétisation déjà à partir des écoles maternelles, donc  une harmonisation des cours, sans oublier d’offrir une aide aux parents des enfants des écoles primaires qui en grande partie payent les instituteurs à cause de défaut de moyens de la part de l’État. Une grande challenge que la FSM aimerait en partie combler, si son organisation pourra se permettre d’avoir une plus grande logistique que l’actuelle mais surtout les moyens financiers qui, à l’heure actuelle, deviennent de plus en plus difficiles à rassembler.


Le Secrétaire National du Pôles Intégrés de Croissance, une des organisations protagonistes du nouveau projet de formation professionnelle dans les secteur de l’hôtellerie et le tourisme, avec son équipe dans la célèbre table d’hôte «Chez Mariette»

À ce propos l’expérience que notre Fondation est en train de vivre à la suite de la convention de «mise à disposition» de sa propriété à Ambatozavavy, ardemment voulue à son temps par les autorités locales et octroyée à l’Association des hôteliers de l’île pour la mise en place d’un Centre de Formation à l’Hôtellerie et au Tourisme (CFTH), est significative. L’expérience acquise  sur plusieurs années dans la gestion de cette école a sûrement été très enrichissante mais en même temps elle nous a appris que les milieux intéressés, qui soient à Nosy Be qu’en tout Madagascar, ne sont pas encore prêts à mettre en place une telle formation professionnelle dans ce secteur, faute en premier lieu de l’inexistence de formateurs professionnels dans les diverses filières du secteur (cuisine, salle/bar, réception/hébergement, tourisme-guidage), mais aussi de directeurs de collège qui peuvent gérer en même temps de vrais hôtels d’application comme celui implanté au CFTH, une nouveauté absolue à Madagascar, sans oublier évidemment la délicate gestion financière d’instituts similaires.
Il a donc été nécessaire dans les derniers mois de faire une pause de réflexion, pause qui a abouti à la décision de rouvrir la «mise à disposition» de notre propriété à une organisation de professionnels qui, tenant compte des besoins du secteur, soutenue par des aides financières internationales et grâce à un appel d’offre émis en bonne et due forme, sera en mesure d’organiser sur place une école pour la formation de formateurs titulaires des diplômes européens requis pour former des CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) agréés européens pour les métiers de la restauration, l’hôtellerie, le tourisme, avec naturellement les compétences connexes. L’objectif, au bout de deux plans quinquennaux, est de fournir au moins les 50% des besoins nationaux en CAP, qui ont été établis en 1200 par une étude effectuée par  l’Union Européenne pour les métiers de bouche et du tourisme.


Les responsables de l’Acam, une Ong malgache, lors des pourparlers pour  la récupération de l’Unité
Médicale Mobile, en vue d’une réhabilitation pour une nouvelle activité en milieu rurale

Le site pilote de ce projet sera donc notre propriété à Ambatozavavy, qui  ensuite et par étapes successives s’étendra à Andasibe, au centre-est du pays, à Ivato, dans la région d’Antananarivo, et à Tulear, au sud. Il s’agit donc d’un projet de grande envergure, qui verra pour ce qui concerne la partie gestionnaire et technique une  participation marginale de notre Fondation mais qui sera très visible du point de vue national pour avoir été la première organisation à mettre à disposition une propriété privée pour un projet très important pour un développement durable et respectueux du pays et de sa jeunesse qui, une fois atteinte la pleine maturité professionnelle, devra prendre la relève dans l’entreprenariat de ce secteur, actuellement encore et en grande partie en main étrangère. Il va de soi que l’hôtellerie et le tourisme sont des secteurs qui englobent toutes une série d’activités connexes, à savoir la protection de l’environnement,  la flore et la faune, la reforestation, l’eau et ses sources, ainsi que les populations qui vivent dans ces milieux, toute un ensemble de réalités que notre Fondation a vécu et partagé au long des dernières deux décennies.
Tout cela a été le sujet de discussions lors de plusieurs rencontres avec de nombreuses personnalités impliquées dans le développement politique et civil du pays, qui doit en premier lieu respecter son identité.


Le doyen des jésuites de Madagascar et ancien président de la Corporation


JANVIER 2013
Le 4 janvier les responsables de la FSM ont rassemblé les huit comités de l'eau des villages choisis pour la première partie du programme 2012-2014 concernant la réhabilitation mais surtout la sensibilisation pour une bonne gestion des adductions d'eau afin de les pérenniser dans le temps.
Le but de la réunion était de faire la récapitulation générale de tous les points essentiels pour un entretien adéquat des structures misesà disposition, à savoir:
- revisiter article par article le contenu de la convention stipulée avec les autorités communales
- revisiter point par point les interventions nécessaires à un bon entretien des structures
- analyser tout les points importants à retenir pour la bonne gestion des cotisations récoltées pour faire face aux besoins de l'entretien

      
Quelques moments de la réunion avec les comités de l'eau de huit villages

Avec cette réunion s'achève donc le suivi de la FSM pour les huit villages de Belamandy, Befotaka, Ampasindava, Maromaniry, Andimakabo, Andrafia, Antsakolany et Bemanondrobe.
Maintenant les comités de l'eau sont les seules responsables du bon fonctionnement des adductions d'eau et les autorités communales sont tenues à contrôler que l'organisation mise sur pied entre les diverses responsables soit emmenée à bon escient. Naturellement les responsables de la FSM restent toujours à leur disposition, mais maintenant seulement comme conseillers.


 
Siège: Via Cantonale 1a, 6900 Lugano, Suisse
Secrétariat: fsm.suisse@bluewin.ch, Fax +4191 605 53 18